Revue de Presse – « PIXID, une plate-forme de gestion de l’intérim » (ActuEL RH)

Interview d’Etienne Colella par le site ActuEl RH : « PIXID, une plate-forme de gestion de l’intérim ».
Par Eleonore Barriot

Gérer de A à Z l’ensemble du processus de recrutement des intérimaires de façon dématérialisée et sécurisée juridiquement. C’est ce que propose PIXID. Explications de son président, Etienne Colella.

Créée en 2004, PIXID propose un logiciel en mode SaaS, de mise en relation entre entreprises clientes et agences d’intérim, pour gérer tout le processus de recrutement d’intérimaires, de l’expression de besoins à la facturation. « Plus de 9 000 agences d’intérim sont référencées sur notre plate-forme et 1 500 grandes entreprise ou PME ont recours à nos services », se félicite Etienne Colella, président de PIXID.

Gestion de l’ensemble du processus de recrutement des intérimaires

« Concrètement, l’entreprise qui a besoin d’un intérimaire remplit un formulaire sur la plate-forme où elle précise le poste qu’elle souhaite pourvoir, le profil recherché et la durée de la mission, explique Etienne Colella. Les agences destinataires de l’offre, qui la reçoivent toutes simultanément, proposent en retour leurs candidats en ligne et peuvent joindre toutes les pièces nécessaires comme le CV par exemple ». L’entreprise a également la possibilité de consulter le profil de l’intérimaire présenté par l’entreprise de travail temporaire. Si l’intérimaire a déjà travaillé pour elle, cela lui est indiqué, puisque le logiciel permet un suivi des intérimaires, couplé à un système d’évaluation des missions effectuées. « Dés qu’elle a fait son choix, l’entreprise confirme la mission auprès de l’entreprise de travail temporaire qui lui envoie le contrat de mise à disposition dématérialisé que les deux parties signent électroniquement », ajoute Etienne Colella.

Sécurisation juridique du recours à l’intérim

L’entreprise peut vérifier que le contrat de mission a été signé entre l’agence et l’intérimaire. Si tel n’est pas le cas, elle en est avertie. « Elle est également alertée si le délai de carence entre deux contrats n’est pas respecté, si la durée de la mission est trop longue, si elle a déjà renouvelé la mission…, souligne Etienne Colella. Même si au final, c’est l’entreprise qui garde la main et qui reste responsable, nous avons souhaité sécuriser juridiquement le processus ». Cette sécurisation passe également par une préfacturation des missions, afin d’éviter les erreurs de facturation.

Coût forfaitaire en fonction de la taille de l’entreprise

Le coût de la plate-forme est forfaitaire et dépend de la taille de l’entreprise et du volume du recours à l’intérim. « Pour une entreprise de 100 salariés, le prix varie entre 500 et 1 000 € par mois », explique Etienne Colella. Cette offre s’adresse donc à des grands comptes ou aux entreprises qui ont très régulièrement recours à l’intérim. Pour les entreprises qui n’emploient que quelques intérimaires chaque année, PIXID propose une autre solution, plus ponctuelle, qui prévoit la dématérialisation des contrats de mise à disposition, la signature électronique et de l’archivage des documents.

Gestion des CDD

« Depuis le début du mois d’avril, le logiciel permet également de gérer les CDD grâce à de nouvelles fonctionnalités, ajoute Etienne Colella. Le contrat et sa signature sont dématérialisés et le recours aux CDD est sécurisé juridiquement à l’instar de ce que nous proposons pour les contrats d’intérim ». Et pour poursuivre son expansion, la société présente actuellement en France va se développer à l’international. « Avant la fin de l’année nous serons présents en Angleterre et en Allemagne, avant de rejoindre la Belgique, les Pays-Bas et les pays Scandinaves en 2017 ».

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin