Nouvelle génération d’intérimaires : comment les connaître et les comprendre ?

Génération Y, génération Z, Millennials, ces nouvelles générations représentent désormais la majorité de la population active française. En effet, la génération Y regroupe environ 13 millions de personnes nées après 1981 quand la génération Z compte plus de 16 millions de jeunes nés après 1994. Ils représentent ainsi plus de 40 % de la population française et la majorité des 30 millions d’actifs en France.

Antoine Poiron

Directeur Offres Sourcing et Partenariats

Élevés avec un ordinateur ou un smartphone, ces digital natives sont considérés plus volatiles, plus créatifs et plus multitâches que leurs aînés. Leurs exigences les conduisent à une quête de sens dans leur vie professionnelle et d’équilibre avec leur vie personnelle. Tout le temps en mouvement, les nouvelles générations rêvent d’indépendance, d’absence de routine et de formation tout au long de la vie. Pour les séduire et les fidéliser dans l’intérim, il faut d’abord les connaître et mieux les comprendre.

Qui sont les nouveaux intérimaires ?

La génération Y est entrée sur le marché du travail avec un mobile et internet quand la génération Z n’a pas connu de monde sans connexion. Dans le même temps, ces générations semblent plus mobiles que leurs aînés et ne croient plus au CDI pour la vie au sein d’une même entreprise.

Débrouillards et à l’écoute des opportunités, ils se forment, persévèrent et cherchent un équilibre. L’essor des slasheurs qui cumulent plusieurs activités professionnelles en même temps est un exemple de ce mouvement, parfois choisi mais aussi parfois subi. Ainsi, pour 65 % des Français, le slashing sera la norme d’ici 2030. Chez PIXID, on estime à 15 % le nombre d’intérimaires présents auprès de plusieurs entreprises de travail temporaire (ETT).   

Le développement des freelances est une autre illustration de cette fin de norme unique de travail. Le CDI ne constitue plus le graal pour tous. Le travail indépendant permet de multiplier les missions, d’éviter la routine et d’apprendre tout au long de sa vie.

Les pouvoirs publics facilitent ce besoin d’indépendance notamment avec les règles autour de la micro-entreprise : la gestion administrative d’une activité en freelance est simplifiée jusqu’à un plafond de chiffre d’affaires doublé en 2018. Ce plafond atteint désormais 72 600 euros HT, soit environ 6 000 euros par mois. Toutefois, il n’existe pas de profil type « d’auto-entrepreneur » qui s’étend du chauffeur Uber au consultant marketing, en passant par le salarié qui teste son projet de création d’entreprise.

Comment attirer les nouvelles générations d’intérimaires ?

Une autre forme d’activité professionnelle flexible a également évolué suite à ces changements de société : l’intérim. Depuis quelques années, des agences d’intérim 100 % digitales ont vu le jour pour s’adapter à cette nouvelle génération digital native. À l’horizon 2023, le marché de l’intérim digital devrait représenter entre 1,5 et 2,5 milliards d’euros, soit entre 4,5 % et 7,5 % du chiffre d’affaires de la filière du travail temporaire. Son poids a déjà presque doublé en 2020.

Cette nouvelle génération est particulièrement concernée par l’intérim : en 2020, 40 % des jeunes de moins de 25 ans avaient déjà réalisé des missions de travail temporaire, une part en hausse de 10 points par rapport à 2016. 63 % des intérimaires ont moins de 34 ans et 18 % ont entre 35 et 44 ans en 2019, d’après l’Observatoire de l’intérim. L’intérim peut devenir un moyen d’acquérir des expériences professionnelles ou de se former, voire de signer un CDI. De plus, l’intérim se diversifie vers d’autres secteurs que le BTP ou la logistique en s’ouvrant vers le tertiaire.   

gerer-bleu

Notre solution gestion de l’intérim :

Gagnez en productivité et limitez les risques juridiques avec PIXID, solution n°1 en Europe.
gerer-bleu

Notre solution gestion de l’intérim :

Gagnez en productivité et limitez les risques juridiques avec PIXID, solution n°1 en Europe.

La révolution digitale de l’intérim implique un changement de culture. Désormais, le recrutement peut se réaliser complètement sur un smartphone, parfois sans CV, ni lettre de motivation. L’intérimaire candidate en un clic directement et cela engendre également une baisse des fréquentations des jobboards classiques.

Pour attirer les nouvelles générations, oubliez la traditionnelle agence d’intérim au profit des réseaux sociaux et des applications sur smartphone. Un changement d’approche accompagne également cette digitalisation. L’intérimaire sélectionne désormais le ou les entreprises de travail temporaire avec lesquelles il veut travailler.

Pour cela, il apprécie les solutions digitales qui lui simplifient la vie et la gestion de ses multiples contrats : contrats de mission digitalisés, signature électronique des contrats, conservation des documents sur une application mobile. Il trouvera son bonheur parmi les plateformes digitales comme Adecco & Moi ou Randstad Direct Workforce et les ETT digitales comme Qapa ou GoJob. 

Comment fidéliser les nouveaux intérimaires ?

Conquérir de nouvelles générations d’intérimaires est bien mais réussir à les fidéliser est encore plus complexe. Ces générations n’hésitent pas à tester tous les nouveaux outils.

Offrir une excellente expérience candidat est indispensable. Pour ce faire, le développement d’une application mobile se réfléchit en priorité sur le gain de temps et la facilité offerts à l’intérimaire, par exemple, en proposant des alertes push sur les nouvelles missions.

L’analyse data et l’intelligence artificielle permettent de personnaliser les missions susceptibles de convenir à chacun :

  • en fonction de préférences indiquées par l’intérimaire,
  • dans un périmètre géographique précis grâce à la géolocalisation,
  • selon la disponibilité affichée,
  • en fonction du profil et de l’expérience.

Dans la gestion de l’intérim, une bonne expérience passe par des services innovants : mission payée en avance, déclarations disponibles dans son espace privatif, évaluation des missions, possibilité de formation, dématérialisation des bulletins de salaire, etc. Les portails salariés offrent ainsi une multitude de services accessibles 24h / 24.

 

 

L’œil de PIXID

PIXID, par son expérience en gestion de l’intérim, a saisi les attentes des nouvelles générations d’intérimaires. Nos solutions digitales telles que le portail client, le portail salariés et le portail intérimaire, offrent des services pratiques qui leur simplifient la vie, ainsi qu’une excellente expérience collaborateur. Toujours en mouvement et à l’écoute des changements sociétaux, PIXID innove seul ou en partenariat pour proposer les dernières technologies telles que la gestion des commandes de mission d’intérim et la disponibilité, celle des candidatures ou des contrats de travail, ou encore la mise à disposition des bulletins de salaire électroniques.  

Découvrir notre logiciel de gestion de l’intérim

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin