Comment organiser mon sourcing de travail temporaire ? 

Organiser le sourcing du travail temporaire est un challenge pour les RH. L’anticipation est une des clés du succès pour les entreprises, parfois bouleversées par des pénuries de talents dans certains secteurs d’activité. Elles doivent élaborer un véritable plan d’attaque et, pour cela, déterminer en amont leurs besoins, les solutions alternatives, le développement de viviers intérimaires. Une des parties essentielles concerne la gestion anticipée des besoins en intérim. Voici quelques pistes pour mieux organiser le sourcing de travail temporaire.

Jérôme Mouret

Directeur Stratégique des Offres et Marketing

Anticiper ses recrutements

Avant toute chose, recueillir certaines données spécifiques à votre activité constitue un préalable indispensable :

  • les chiffres clés de votre activité qui impactent vos besoins de recours à l’intérim,
  • les effets d’une saisonnalité éventuelle de l’activité sur les besoins de main d’œuvre,
  • les prévisions de commandes sur les prochains mois,
  • les plannings de production.

Cette planification se fait de manière annuelle, mais elle peut se décliner en format trimestriel, voire mensuel ou hebdomadaire pour affiner et préciser les besoins. Chaque année, vous définissez ainsi les grands besoins en recrutement par rapport aux données récurrentes (congés, taux moyen d’arrêt maladie, formations, commandes). Ensuite, un planning mensuel ou trimestriel affine ce besoin avec des dates et des éléments plus précis.

Qui dit anticipation, dit solutions digitales. L’efficacité passe par une organisation fluide grâce aux bons outils. Par exemple, vous pouvez adopter un outil de gestion de planning comme Beeple pour simplifier cette tâche. Comment gérer autrement des plannings complexes ? Un outil de gestion collaboratif en ligne est la solution. Couplé à Pixid, le besoin est immédiatement signalé dans le planning. S’il n’est pas pourvu en interne, une expression de besoin est automatiquement générée sur Pixid.

Les outils ne font pas tout et il convient également d’adopter les bons process pour gagner en efficacité, notamment sur l’amélioration de la gestion des besoins intérimaires : définir une fiche de poste précise et complète, sélectionner les entreprises des travail temporaires (ETT) adaptées à vos besoins, organiser un onboarding rapide mais performant des nouveaux intérimaires.

gerer-bleu

Notre solution gestion de l’intérim :

Gagnez en productivité et limitez les risques juridiques avec PIXID, solution n°1 en Europe.
gerer-bleu

Notre solution gestion de l’intérim :

Gagnez en productivité et limitez les risques juridiques avec PIXID, solution n°1 en Europe.

En complément, l’amélioration passe également par une gestion des effectifs pointilleuse. À chaque instant, vous devez chercher une adéquation parfaite entre les effectifs et les besoins, en exploitant tous les atouts de la flexibilité. Anticipation et flexibilité vont bien ensemble : vous pouvez ainsi réagir à des surcharges de travail (haute-saison, multiplication des commandes) comme à des imprévus (congés simultanés, arrêt maladie). Mais la flexibilité nécessite une organisation sans faille, sous peine de devenir un casse-tête pour les RH.

Enfin, de manière plus large, ne négligez pas l’attractivité de l’entreprise. Donner une image de société agréable, attentive et conviviale, facilite les recrutements de salariés mais aussi d’intérimaires, surtout sur les métiers en tension. Car, au-delà de la rémunération, les collaborateurs cherchent à donner du sens à leur métier. Cela passe par le développement d’une marque employeur forte. Au niveau RH, l’attractivité peut se traduire par une réactivité vis-à-vis des candidats, voire un comportement proactif. 

Sourcing travail temporaire : développer des viviers de talents

Le sourcing est encore plus simple quand il s’effectue dans un groupe déjà préconstitué. Après avoir mis en place les conditions de l’anticipation, allez plus loin grâce à votre parfaite identification des besoins : développez des viviers intérimaires.

Vous pouvez développer votre propre vivier, pour solliciter des personnes déjà identifiées et testées. Elles connaissent déjà l’entreprise et sont donc rapidement opérationnelles. Stagiaires, salariés en CDD, salariés démissionnaires (qui pourraient avoir envie de revenir), candidats non retenus, etc. Les RH rencontrent chaque année des dizaines de profils intéressants qu’il est dommage de laisser disparaître. Avec des outils simples, vous maintenez un lien et pouvez piocher dans ce vivier certains talents au bon moment.  

Mais aussi sollicitez les agences d’intérim en développant un vivier d’intérimaires ! Il s’agit de solliciter les ETT en avance. Dès que vous identifiez un besoin futur, partagez-le avec les agences d’intérim. Ainsi, elles peuvent pré-identifier les intérimaires disponibles dans leurs propres viviers et vous faire gagner du temps sur la présélection plutôt que de faire cela dans l’urgence du besoin imminent à couvrir.

 

 

L’œil de PIXID

Anticiper l’imprévisible ! Il existe toujours des impondérables donc il est important de prévoir une marge de manœuvre, comme nous l’avons vu pour couvrir les besoins intérimaires en doublant la capacité en back-up. La Business Intelligence vous permet d’analyser et de mieux comprendre votre activité en détail, pour aller plus vite et plus loin dans le sourcing du travail temporaire. 

tester notre logiciel de gestion intérim

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin