La digitalisation, accélérateur de la fracture numérique ?

Le COVID a démocratisé la digitalisation dans notre quotidien (rdv médical, Bulletin de salaire, Déclarer ses revenus, ticket de caisse dématérialisé etc..), mais également dans les processus RH. Pour autant, elle n’est pas accessible par tous. Selon une étude de l’Insee,17% de la population française n’ont pas accès à internet ou ne savent pas utiliser les outils numériques. La digitalisation est pourtant essentielle dans un contexte où il faut limiter les risques et notamment les interactions physiques.

L'invité de PIXID

Xavier Maudet - Althéa

Xavier MAUDET directeur associé en charge de la BU WFM Chez Althéa, cabinet de conseil RH  &  Antoine POIRON, Directeur Offres Sourcing et Partenariats chez PIXID abordent ce sujet avec leurs différents points de vue.

Quel rôle joue les RH dans cette digitalisation et comment sont-ils accompagnés ?  

Le rôle des RH dans la digitalisation des salariés est moteur. Pourtant ce sujet paraît être un branle-bas de combat pour ceux qui osent s’y aventurer. Il faut devoir vendre l’intérêt à digitaliser aux services opérationnels ou au service IT et convaincre le comité de direction de son retour sur investissement.

C’est parfois une frustration des RH de ne pas pouvoir digitaliser certains corps de métier comme la formation, les recrutements, la gestion des temps ou d’autres sujets auprès des collaborateurs cols bleus simplement car ils ne sont pas assez équipés. C’est alors souvent sur impulsion des RH que se lance cette digitalisation des cols bleus, on l’a constaté notamment avec le bulletin de paie électronique par exemple.

Pour faciliter cette mise en priorité de la digitalisation, les RH peuvent être accompagnés par des cabinets de conseils qui ont une vision globale de ces types de projets. Ils leur donnent les clés et les bonnes pratiques pour :

  • Bien définir les objectifs
  • Faire l’état des lieux
  • Etablir la trajectoire de la mise en œuvre de ces projets.
digitaliser-bleu

Notre solution Portail Salariés :

Un espace en ligne accessible à tout moment pour dématérialiser l’ensemble de vos échanges RH et améliorer votre marque employeur.
digitaliser-bleu

Notre solution Portail Salariés :

Un espace en ligne accessible à tout moment pour dématérialiser l’ensemble de vos échanges RH et améliorer votre marque employeur.

Comment faire pour faire adopter les RH et les opérationnels au digital ?  

Après avoir fait valider la digitalisation en interne, il faut encore faire adopter au quotidien ces nouveaux outils aux opérationnels sur leur poste de travail. Pour cela il faut déjà leur faire prendre conscience qu’il y a un problème. Ils perdent du temps à des tâches répétitives qui pourrait pourtant être évité grâce à la digitalisation. Tous les documents administratifs qui doivent être récupéré avant le début de la mission, tel que la remise de la DPAE, les contrats de travail etc.. peuvent être collecté, trié et stocké sur un portail RH.

Il faut faire comprendre aux opérationnels qui c’est très important d’être en règle sur la remise des documents. En effet, l’entreprise s’expose à des risques si ce n’est pas bien géré. De plus avec le COVID, la digitalisation a aidé les RH et les opérationnels à garder contact à distance. Les recrutements se faisaient sans rencontrer physiquement les personnes.

Pour que la digitalisation soit efficace, elle peut passer par plusieurs phases, la signature électronique, la dématérialisation des bulletins de paie, l’édition des contrats de travail et ensuite aller vers un portail salariés.

Les entreprises peuvent être accompagnées par des agences de conseils, qui mesurent le temps passé par les managers aux tâches administratives pour montrer aux collaborateurs le gain de temps qui pourrait être fait. Les agences se chargent aussi de présenter auprès du comité de direction les bénéfices réels de cette digitalisation.

Le confinement a-t-il été un accroissement de fracture numérique ?  

Le confinement a révélé plus fortement cette fracture numérique. En France le télétravail a été adopté seulement par 30% des salariés et 40% du salariat est digitalisé.  Il y avait des métiers jugés plus aptes que d’autres à être digitalisé.  

Ceci a donc instauré un clivage entre les cols blancs qui sont équipés et qui savent utiliser les outils et les cols bleus qui n’ont pas d’accès à la digitalisation.

En revanche, cette période de COVID a fait en sorte de souligner le besoin réel de digitaliser ces postes opérationnels. En effet, le confinement a mis en exergue qu’il y a eu des ruptures dans les process. Notamment pour les entreprises décentralisées avec beaucoup de sites. Les RH ont pris le problème a bras le corps pour digitaliser des postes qui autrefois avaient peu d’intérêt à l’être.

De plus, pendant le COVID beaucoup de solutions ont émergé pour répondre au besoin pressent de digitalisation. En intérim, plusieurs agences physiques ont dû fermer, elles étaient en incapacité de fournir des intérimaires. Alors que toutes les agences digitales, elles, étaient déjà outillées pour attaquer le marché durant cette période de crise. Cette fracture numérique a été alors révélée également entre les entreprises qui étaient prêtes à la digitalisation et celles qui ne l’étaient pas.

La crise du COVID-19 a donc été révélatrice sur la nécessité des entreprises de s’équiper. Lorsque l’on parle de digitalisation, cela n’enlève rien au côté humain. Elle permet justement de pouvoir communiquer plus facilement et à distance. Pour que l’outil numérique soit adopté il faut qu’il soit simple d’utilisation et accessible par tous.

N’hésitez pas à être accompagné par des experts de la digitalisation tels que :

Découvrir notre portail salariés

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin

Pour aller plus loin